Comment choisir les vins de son mariage ?

Comment choisir les vins de son mariage ?

Un mariage est une célébration aussi magnifique que joyeuse, mais représente également une grande organisation. Du choix de la robe à celui du lieu, en passant par le traiteur et la préparation de la cérémonie, l’année précédant cette fête unique n’est pas de tout repos. Et la sélection des vins parfaits pour accompagner le repas en est un point essentiel. Nous vous aidons à dénicher les cuvées idéales pour le plus beau jour de votre vie et émerveiller les papilles de vos invités avec les vins AOP du Languedoc !

 

Vin d’honneur : des bulles originales

Vin d’honneur : des bulles originales
Nous y sommes. Vous venez de vous unir devant tous vos proches et il est désormais temps de continuer la fête autour de quelques bouchées apéritives lors du vin d’honneur. Profitez donc de ce moment pour leur faire découvrir des vins effervescents étonnants. Ainsi, quel meilleur vin pour commémorer une alliance pour la vie que les plus anciennes bulles au monde ? Vous l’avez peut-être deviné, il s’agit de la Blanquette de Limoux. Une histoire ancestrale, une forte proportion de Mauzac, un cépage singulier, et une formidable harmonie. Laissez-vous emporter par ses notes florales et fruitées empreintes d’une superbe fraîcheur.


Restez à Limoux avec un Limoux Méthode Ancestrale aussi pétillant que surprenant. Le saviez-vous ? Ce vin a la particularité d’être issu d’une seule fermentation et de soumettre la naissance de son effervescence au calendrier lunaire. Aussi mystérieux et envoûtant que l’amour. On apprécie surtout ses notes légèrement sucrées autour du miel et de l’acacia qui sauront conquérir tous vos invités. Et si vous voulez changer des bulles, optez pour un rosé de Malepère ample et vif ou, à l’opposé, un blanc de Faugères onctueux et riche.



Repas : séduire tous les palais

Repas : séduire tous les palais

Place au repas. Qu’il soit assis ou en buffet dinatoire, ici encore, vous devrez sélectionner des cuvées qui plairont au plus grand nombre. Côté rouge, on préfèrera donc se tourner vers du fruit et du croquant, trop de tanins pouvant en dérouter certains et effacer les saveurs d’un foie gras, d’un magret en sauce ou d’un saumon. Un Saint-Chinian Berlou tout en finesse, élégance, rondeur et velouté, avec une belle présence aromatique. Un Faugères aux tanins fondus : les petits fruits rouges se mêlent aux épices douces dans un ensemble ample et équilibré. Un Pic Saint Loup intense autour du réglisse, de la violette, des fruits rouges et de la garrigue. Il se distingue par son grain fin et sa finale fraîche. Dans les dénominations Languedoc, misez sur un Languedoc-Grés de Montpellier soyeux où la griotte règne avec subtilité, ou encore un Languedoc-La Méjanelle charnu caractérisé par la rencontre du fumé et des fruits mûrs.

En blanc, même défi, soit d’impressionner tous les amateurs de vin présents et de sublimer des mets tels que la Saint-Jacques ou les langoustines. Nous vous conseillons de vous diriger vers des appellations rendant hommage à la fraîcheur et la vivacité. C’est le cas de Picpoul de Pinet dont les cuvées sont élaborées exclusivement à partir du cépage Piquepoul. Des fleurs, des agrumes et une succulente minéralité. Retour à Limoux, qui n’est pas uniquement une terre d’effervescents. On y trouve également des vins blancs sur la rondeur oscillant entre noisette grillée, senteurs fleuries et notes de garrigue. A Saint-Chinian, les fleurs blanches s’imposent avec légèreté. Enfin, vous pouvez servir un Clairette du Languedoc. Son nez est marqué par la pomme et le pamplemousse. On adore sa délicate amertume en finale. 

Toutes ces appellations, en blanc comme en rouge, seront aussi du plus bel effet avec un généreux plateau de fromages.

 

Dessert : un accord tout en douceur

Dernière étape, le dessert. On évite les effervescents, un grand classique qui pourtant ne forme pas un accord parfait avec les saveurs sucrées. Pourquoi, donc, ne pas épater vos convives avec des vins doux naturels ? On pense au Muscat de Mireval, une petite appellation entre massif, mer et étangs. Des fragrances de rose, d’agrumes et de raisins mûrs se dégagent. En bouche, on reste sans voix devant son originalité gustative, sa fraîcheur aromatique et son onctuosité qui vient enrober le palais. Autre possibilité, un Muscat de Lunel. Le Muscat à petits grains, appelé autrefois Muscat doré de Frontignan, s’y épanouit sur des coteaux en pentes douces ouverts sur la mer. Il évoque le raisin et les fleurs. Une légèreté qui atténue sa grande puissance liquoreuse et le rend harmonieux.




Combien de bouteilles acheter ?

Combien de bouteilles acheter ?

Il existe une règle simple pour ce type de réception : il faut compter une bouteille pour trois convives. Pour un mariage de 100 personnes, cela représente donc 33 bouteilles à répartir du vin d’honneur au dessert. Mais cela n’est bien sûr qu’une indication à adapter selon vos invités. Commandez plus de bouteilles s’ils sont bons vivants, moins s’il y a plusieurs femmes enceintes…

Et n’hésitez pas à prévoir un peu plus, les bouteilles pouvant très bien rester encore quelques années dans votre cave.

 



Rendez-vous chez votre caviste favori ou nos vignerons pour aller les débusquer.