Tout connaître des vendanges

Tout connaître sur les vendanges

Vous le savez, la vendange est la période à laquelle les raisins sont récoltés pour être transformés en vin par nos producteurs. Si la date à laquelle elle est lancée varie selon le niveau de maturité des baies, les cépages et le terroir, elle a débuté cette année lors de la première semaine d’août dans certains vignobles du Languedoc. Des techniques utilisées aux traditions qui l’entourent, apprenez tout de cette étape cruciale.

 

Les vendanges manuelles, un travail d’orfèvre

Les vendanges manuelles, un travail d’orfèvre
Pratiquée depuis l’implantation des premières vignes, la vendange manuelle apparaît comme une profonde coutume viticole, un idéal qui a traversé les siècles. Cette vision collective lui confère une image très qualitative, renvoyant à un travail artisanal où chaque détail compte. Il existe d’ailleurs des régions dans lesquelles elle est obligatoire.


Les raisons de cette réglementation sont diverses, de la protection des grappes entières à un tri particulièrement sélectif des baies, en passant par la préservation de cépages considérés comme délicats ou un accès difficile aux rangs de vigne. Cependant, dans le Languedoc, elle est un choix du viticulteur.

Les mêmes facteurs influent sur sa décision. En effet, nous cultivons un large panel de variétés de raisins, chacune ayant ses spécificités et devant être maniée avec attention. Idem pour les causes géologiques puisque nous ne manquons pas de coteaux escarpés et de reliefs accidentés sur lesquels une machine serait trop difficile à gérer. Bien souvent, la récolte manuelle s’impose donc au vigneron et elle n’est pas de tout repos. Plus longue et fastidieuse, elle représente également un coût de main d’œuvre conséquent. Il est aussi important de noter qu’elle permet moins de réactivité lorsque la maturité évolue rapidement. Il faut alors avoir une équipe de vendangeurs nombreux et expérimentés qui pourront intervenir vite et avec efficacité. Elle incarne avant tout un grand investissement humain.



Les vendanges mécaniques, la technologie au service du viticulteur

Les vendanges mécaniques, la technologie au service du viticulteur

Le vin est un délice rustique et authentique, qui fait intégralement partie de notre culture. Il est ainsi parfois compliqué de l’imaginer entouré de nouvelles technologies. Pourtant, ces dernières sont une aide de taille pour les viticulteurs, notamment grâce aux formidables progrès techniques de ces dernières années.

Connaissez-vous le fonctionnement d’une machine à vendanger ? Elles sont équipées de batteurs qui font tomber les grains de raisin sur un tapis mobile et éliminent la majeure partie des feuilles par un système de ventilation. Rapide et économique, elle est un avantage non négligeable. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elles ont été conçues pour n’endommager ni la plante, ni le fruit. Bien entendu, elle est moins délicate que celle faite à la main et ne correspond pas à tous les vignobles. Elle est, par exemple, idéale pour des cépages à la peau épaisse, résistants, qui se détachent facilement de leurs grappes. Vous l’aurez donc compris, que la vendange soit manuelle ou mécanique, elle est surtout une réponse adaptée à un terroir particulier. De plus, elle n’est que la première phase d’un long processus, qui se poursuit dans les chais, et n’empêche en rien l’obtention d’un vin d’exception.

 

Le ban des vendanges, une célébration millénaire

Moment capital dans le cycle de la vigne et la confection d’une cuvée, la vendange se devait d’être commémorée de façon festive, c’est le fameux ban des vendanges. Cette coutume ancienne trouve sans surprise ses racines dans la Rome Antique mais son nom, lui, a des origines germaniques. Le bannus, ou droit de ban, permettait aux souverains des dynasties mérovingienne et carolingienne d’édicter des règles. Un fonctionnement qui a été adopté par les seigneurs féodaux. Le ban des vendanges, avant de devenir une extravagante manifestation culturelle, était donc à l’époque l’autorisation de récolter du raisin.

Le ban des vendanges, une célébration millénaire

Mais le temps où les seigneurs jugeaient de la maturité optimale des baies est révolue, et bien heureusement. Depuis une loi de 1794, ce sont les propriétaires qui décident de l’instant le plus propice pour vendanger. Il s’agit d’un travail extrêmement minutieux, leur équipe devant sillonner les vignes régulièrement pour goûter les fruits et estimer leur potentiel.


Ils mêlent expertise, savoir-faire et engagement profond pour en tirer le meilleur. Car tous s’accordent à le dire, un grand vin commence par de grands raisins.

Aujourd’hui, le ban des vendanges n’a plus grand-chose de sévère ou de légal. Il est un événement attendu toute l’année réunissant parfois plusieurs centaines de personnes. Des cortèges dévalant fièrement les rues aux repas gourmands mettant en avant la cuisine du terroir, il est le rendez-vous des épicuriens amoureux du vin.

Mais le vin se célèbre aussi à d’autres occasions et nos appellations se réjouissent de vous retrouver chaque année, autour de ces instants de partage et de convivialité. De quoi découvrir toutes les spécificités de notre vignoble !

 



Qu’attendez-vous pour y participer ?