Les vins rouges se dégustent aussi en été !

Les vins rouges se dégustent aussi en été !

Le soleil est au rendez-vous et les températures grimpent en flèche, si les vins blancs et rosés prennent logiquement place à table, il ne faut pas pour autant délaisser les rouges. Un choix à l’apparence atypique qui n’en est pas moins délicieux. Suivez nos conseils pour sélectionner les cuvées idéales.

 

Des vins à savourer frais

La première règle majeure est de se tourner vers des rouges gouleyants et croquants, généralement dans leur jeunesse. Ceux trop charpentés ou riches en alcool pourraient jurer avec un climat particulièrement chaleureux. Et, surtout, des tanins vraiment présents ou asséchants ne supporteraient pas d’être rafraîchis. Oui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas toujours un sacrilège d’associer vin rouge et seau à glace ou passage au réfrigérateur. Il faudra cependant le faire avec précision. Choisissez des profils légers et fruités qui gagneront à être servis entre 12°C et 16°C pour exprimer l’intégralité de leur palette aromatique.

Ils auront aussi l’avantage d’être de grands alliés des plats estivaux. Tartes aux légumes méditerranéens, charcuterie gourmande, grillades conviviales, thon ou saumon à la plancha…autant de saveurs ensoleillées qui feront des merveilles aux côtés de vins rouges. De superbes moments de dégustation en perspective.



Des cépages adaptés à toutes les situations

Cépage rouge

Et ces cuvées amatrices de fraîcheur, le Languedoc en regorge. Une qualité que l’on peut bien entendu attribuer au travail de nos vignerons passionnés, mais aussi à certains cépages emblématiques de notre région viticole. On pense en premier lieu à la Syrah, capable de délivrer des arômes fruités en toutes circonstances. Elle est à l’origine de vins souples ou concentrés, qui ont en commun une remarquable acidité et une texture soyeuse.

En ce qui concerne le bouquet, les fruits rouges et noirs mûrs se mêlent à la violette et au poivre.

Le Grenache a lui-aussi de nombreux atouts. Puissant mais voluptueux, rond et chaleureux, on le reconnaît à ses tanins fondus. Sa palette va des fruits très mûrs aux fruits secs, en passant par le fumé et les plantes aromatiques. Le Carignan également. Laissez-vous emporter par cette explosion de sensations, au nez comme en bouche. Une typicité incomparable, des tanins maîtrisés, une rondeur caractéristique et de majestueuses notes épicées. Sans oublier ses arômes de laurier, de cuir et de baies sauvages qui lui offrent juste ce qu’il faut de complexité.

Chacun apporte sa touche personnelle à l’assemblage, bénéficiant des traits de caractère des autres pour s’harmoniser. Nos vignerons les connaissent sur le bout des doigts et composent avec eux des tableaux succulents en jouant sur leurs complémentarités.

 

Les appellations à privilégier

L’étau se resserre. Dernière étape pour dénicher les vins rouges qui raviront vos papilles cet été : découvrir les appellations du Languedoc qui en proposent. C’est le cas de Cabardès, un bijou d’élégance et de rondeur. La puissance de la Syrah rencontre le fondu du Merlot avec raffinement. Le nez évoque la fraise, les fruits confits et le pruneau. Limoux énonce les fruits méditerranéens et le poivre, avant de laisser place à une matière intense et fruitée. Saint-Chinian sent bon la garrigue, les fruits frais et les épices, avec une dominante de fruits confits et parfois quelques touches de violette. Au palais, ce sont son velouté et son gras qui séduisent.

Les vins rouges se dégustent aussi en été ! (convivialité) Dans le même esprit, l’appellation d’origine contrôlée sous régionale Saint-Chinian Berlou s’ouvre sur un nez expressif aux fragrances de réglisse, de cannelle et de cacao. Dès les premières gorgées, on perçoit son tempérament ample et velouté souligné par ses tanins fins. L’appellation Terrasses du Larzac est la terre des vins rouges vifs, complexes et frais. Ses parfums de laurier, de thym et d’épices sont captivants.

Les Faugères sont marqués par les petits fruits rouges et la vanille, ainsi que des notes grillées, fumées et torréfiées. Une palette vaste que l’on retrouve en bouche, enveloppée dans des tanins fondus et une rondeur agréable. En Pic Saint Loup, c’est la générosité qui impressionne. La Syrah, cépage très présent ici, partage ses arômes de fruits noirs, comme la myrtille et le cassis, de violette, d’épices et de réglisse. Il peut arriver que les fruits rouges et la garrigue s’invitent à la fête. Même constat au palais, avec des tanins denses au grain fin, une structure ferme sans être sévère et une belle fraîcheur.


En Languedoc-Grés de Montpellier, les tanins fins et soyeux se complaisent au milieu de saveurs de fruits rouges et de griotte relevées de notes de garrigue. Enfin, en Languedoc-La Méjanelle, le fumé s’entremêle aux épices et fruits mûrs dans des vins charnus et gras.



Partez dès maintenant à leur recherche
pour trouver le vin rouge star de votre été !