Nos conseils pour bien conserver votre vin

Vous avez déjà parcouru notre vignoble à la recherche des cuvées idéales pour composer votre cave mais ne savez pas comment leur faire passer l’épreuve du temps avec succès ? Nous vous partageons toutes les bonnes pratiques pour conserver vos nectars dans les meilleures conditions !

 

 Restez dans l’obscurité

La qualité du vin est altérée lorsqu’elle est en contact avec la lumière. Elle développe ce que l’on appelle le « goût de lumière » ou « goût de poussière » quand elle est exposée aux rayons du soleil et perd en fruité. Pour la protéger, il faudra privilégier un emplacement avec une obscurité parfaite. Et si vous avez une armoire à vin, choisissez plutôt des portes pleines ou avec des vitres traitées anti-UV pour une obturation totale. 

 

Assurez un taux d’humidité haut

Si l’étiquette et le bouchon sont très sensibles à l’humidité, l’une est décorative quand l’autre est fondamentale pour l’évolution du vin. Pour écarter une exposition au dessèchement ou à l’oxydation, vous devrez maintenir une hygrométrie au-dessus de 70%. Cela peut se faire par plusieurs moyens. Des parois en aluminium ou un humidificateur d’air par exemple. Ou, pour les plus traditionnels, une véritable astuce de grand-mère consistant à placer stratégiquement quelques récipients d’eau sur le sol de la cave.

 

Maintenez une température constante

Il est essentiel d’éviter les variations de température qui vont avoir des conséquences sur l’évolution naturelle du vin. Entreposer vos bouteilles dans un local ou une cave où elle sera maintenue de manière homogène entre 10°C et 16°C. Si elle est plus élevée, elle accélèrera le processus de vieillissement de vos nectars. Plus froide, elle le ralentira. Misez sur des parois isolantes et un système de climatisation pour la réguler.

 

Évitez les vibrations

Difficile de s’en rendre compte au quotidien, mais nous sommes entourés de petites vibrations, notamment par nos appareils électroménagers. Elles déstabilisent malheureusement son évolution en accélérant son vieillissement. Autre problème, elles sont un obstacle à la sédimentation des tanins. Alors qu’il vous suffira de laisser reposer vos bouteilles un moment avant de les servir pour pallier aux sédiments, endiguer un vieillissement prématuré est plus complexe. Optez pour des modes de rangement sans aucune vibration, ce qui se révèlera délicat avec une armoire à vin électrique aux clayettes coulissantes. Il existe toutefois quelques moyens comme un compresseur désolidarisé ou des amortisseurs.

 

Couchez vos bouteilles

Alors que la logique voudrait que l’on positionne ses bouteilles debout pour ne pas avoir la mauvaise surprise du fameux goût de bouchon, c’est bien le contraire qu’il faut faire. Car la molécule trichloroanisole, ou TCA, qui en est à l’origine, n’a pas besoin d’un contact direct entre le vin et le bouchon pour se propager. Cependant, garder le bouchon légèrement humecté empêche celui-ci de se dessécher et se rétracter, et donc l’oxydation du vin. Cette dernière est réputée entraîner un vieillissement prématuré. En gardant sa forme originelle, l’obturateur constitue une fermeture hermétique et empêche l’air d’entrer.  

 

Équipez-vous du sol au plafond

Quel type de cave choisir ? Cela dépendra surtout des possibilités de votre foyer. Les chanceux ayant une cave souterraine s’abstiendront d’utiliser du béton, bien trop sec et sensible aux fluctuations de température. La meilleure combinaison reste un sol en terre battue et des murs épais en pierre qui préserve naturellement l’humidité et la température de manière constante. La tâche se complique en appartement ou dans d’autres petits espaces mais il y a de nombreuses solutions de caves électriques qui permettent une bonne conservation.

 

N’oubliez pas non plus de vous munir d’un hygromètre et d’un thermomètre pour surveiller continuellement le taux d’humidité et la température. A noter également que les vins de consommation rapide, soit ceux à déguster dans les deux ans, pourront se passer d’une cave. Attention tout de même aux endroits trop exposés à la lumière, aux variations de température et aux vibrations. Éloignez-vous donc des fenêtres, du réfrigérateur ou du lave-linge, et préférez une chambre ou un cellier à une cuisine ou un garage mal isolé.

 

Tenez un livre de cave

Comme tout bon amateur de vin, vous avez constitué une cave variée où des cuvées au style et à la personnalité affirmés se côtoient. Des vins blancs minéraux de La Clape aux rouges puissants et charpentés de Corbières, en passant par l’effervescence fruitée d’une Blanquette de Limoux, la puissance capiteuse d’un Muscat de Mireval, ou encore la fraîcheur et les épices d’un rosé de Pic Saint Loup, vous avez l’embarras du choix. Afin de vous y retrouver facilement, répertoriez tous vos flacons au sein d’un livre de cave en format papier ou digital. Vous pourrez les classer selon diverses catégories : appellation, couleur, cépage, date idéale de consommation, accords mets et vins. Suivez ainsi l’évolution de votre collection avec aisance.